… des soins pour ongles

Autrefois, quand j’étais encore jeune et insouciante, je ne faisais pas tellement attention à la santé de mes ongles. Je m’explique : un coup de durcisseur acheté 2,50€ tous les 36 de l’an, que je n’enlevais évidemment pas, préférant attendre qu’il s’en aille tout seul à force de s’écailler.

Quand l’envie me prenait de mettre du vernis, c’était direct sur l’ongle (comme ça, on ne s’embête pas hein) et idem pour le process d’écaillement afin de le « faire partir ». Evidemment, je ne connaissais pas l’existence du top coat (et si on me l’avait révélée je l’aurais trouvée complètement inutile).

Mais ça, c’était avant. Ensuite, j’ai commencé à m’intéresser de plus près à la beauté, j’ai suivi des blogs, je me suis mise à traîner dans les rayons de Sephora… Bref je suis devenue quelqu’un de « sérieux » ongulairement parlant (on a qu’à dire que ça existe) et j’ai commencé le rituel base/vernis en deux couches/top coat, séchant tant qu’à faire.

Puis il y a deux ans, j’ai passé les oraux pour entrer dans une école de commerce après ma prépa. Et là, c’est le drame. Je suis passée d’école en école en deux semaines non-stop sans rentrer chez moi, et donc en me couchant tard, en me levant tôt et en avalant les repas rapides que les écoles nous proposaient. Du coup au bout de ma 7ème et dernière école visitée, comme j’étais un peu crevée, mes ongles étaient dans un état lamentable. Dédoublés, mous comme pas possibles, ils se déchiraient au moindre accroc. Vu la situation « d’urgence », et comme cela m’inquiétait un peu (je ne savais même pas qu’il était possible d’avoir les ongles aussi mous) j’ai décidé de prendre les choses en main, sans mauvais jeu de mots. Intervient ici le durcisseur Hérôme qui m’a véritablement sauvé les ongles. En quelques applications, mes ongles sont passés de mous-déchirés-pas présentables, à présentables et plutôt en forme. Une semaine plus tard, ils étaient redevenus comme je les avais toujours connus (instant émotion). D’ailleurs, c’est ensuite devenu ma base vernis chérie, les photos montrent que je l’ai plutôt pas mal utilisé.

Bon, après, pas de secrets il faut quand même être hyper assidue puisqu’il s’agit d’une cure pour les ongles. Le premier jour, on applique 1 couche de durcisseur. On laisse sécher et on laisse ses ongles tranquilles. Le lendemain, on met une deuxième couche, puis le troisième jour, on enlève tout. Et on recommence, en boucle pendant 15 jours. Je vous avoue que c’est un peu contraignant parce qu’il faut se rappeler quand on a mis/enlevé le durcisseur (et quand on a une vraie vie, on ne s’en souvient pas toujours), mais même en zappant quelquefois, les résultats se font vite ressentir.

Ensuite, le durcisseur a… durci et est devenu difficile à appliquer, genre pâteux et pénible à étaler. A ce moment-là, la gamme Essie de soins pour ongles me faisait de l’œil et j’ai délaissé mon Hérôme vieillissant pour le Millionails d’Essie (je suis une femme sans cœur, je sais).

La base Millionails est pensée pour renforcer les ongles et les empêcher de se dédoubler au moyen de fibres protectrices et de particules de fer. Tout un programme. Moi, ça me parle quand on me dit que mes ongles arrêteront de se dédoubler, parce que c’est un peu un fléau de toujours chez moi. Si mes ongles sont plus durs à l’application, je n’ai constaté aucun effet « soin », mes ongles se dédoublent quand même (et c’est très moche). Après, j’avoue ne pas m’en servir comme d’un durcisseur mais plutôt comme une base, du coup comme je ne fais pas la routine durcisseur expliquée ci-dessus (à savoir une couche le premier soir, une deuxième le deuxième soir, etc) ça ne fonctionne évidemment pas comme cela devrait. C’est nul, mais c’est comme ça (la la la la).

Ce qu’il me fallait plus qu’un durcisseur, c’était donc empêcher ces fichues couches de kératine de se dédoubler. Je me suis dit que j’allais me tourner vers un « vrai » soin, un soin qui a fait ses preuves. Mavala, here we are. J’ai acquis le Mavala Scientifique. Oui, ce flacon tout moche très vintage. Et là, Mesdames et Messieurs, chapeau bas. Là, je dis oui. Là, je dis Merci Mavala. Avec lui, l’ongle se « soude » et bye bye les ongles tout chétifs. Bon. Par contre, il est rudement efficace : on nous dit deux applications par semaine max. Et en effet, il est si foudroyant qu’il renforce tout sur son passage, même les cuticules autour. Pas de mauvaise foi, on est prévenu(e)s sur la boîte : il faut protéger le contour de l’ongle avant de l’appliquer, ne pas en mettre sur la peau au risque d’en renforcer les couches et n’appliquer le produit que sur l’ongle, mains vers le bas. C’est comme à l’armée, ça vous remet tout ça dans le droit chemin !

Bref, j’aime : les ongles l’absorbent vite et on peut ensuite procéder à sa routine de peinturlurage habituelle, sans oublier la base, bien sûr (et si vous avez suivi, vous savez que je parle du Millionails). Il ne me reste plus qu’à acheter une crème cuticules pour réparer mes bêtises, mais ça, c’est une autre histoire…

Hérôme Durcisseur fort pour ongles, 14,90€
Essie Millionails base soin intensif fortifiant, 13€ env. chez Monoprix
Mavala Scientifique, 13,50€

Et vous, avez-vous testé ces produits ? Quelle est votre routine de soin pour les ongles ?

Publicités

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s